Pandemic Legacy, quand la réalité rattrape la science fiction

le mercredi 20 janvier 2021 par Tinou
4 J'aime(s)

Difficile de ne pas faire le parallèle entre le jeu dont je vais parler aujourd’hui et la situation actuelle. Voilà près d’un an que notre quotidien est chamboulé, que nous avons dû apprendre à vivre différemment. C’est en jouant au jeu que j’ai réellement pris conscience que nous vivons une pandémie. Si cette dernière n’est pas terminée, notre saison 1 de Pandemic Legacy l’est elle. L’heure de l’analyse et du verdict a sonné !

pandemic_legacy_avis_04.png

Ne jamais dire jamais ! Ma première et dernière partie de Pandemic date d’il y a deux ans. Et j’avais trouvé ça terriblement dur et rageant. A cette époque je considérais encore le Monopoly comme le climax du jeu de société... mais depuis 1 an il y a eu 250 jeux qui sont arrivés dans le salon ! C’était loin d’être le grand amour avec la licence et pourtant on a réussi à me convaincre d’acquérir ce Pandemic Legacy Saison 1.

Il faut dire que le principe du jeu est original, surtout au moment de sa sortie puisque le genre Legacy est désormais partout. Mais même avec 200 jeux, je n’avais encore jamais craqué pour un Legacy destructif. Pour les nouveaux venus, il s’agit d’un jeu où le résultat de votre partie va influencer la suivante, où vous allez devoir coller des autocollants dans le livret de règles, sur le plateau, sur les cartes, où vous allez ouvrir des boîtes avec du nouveau contenu, voire même déchirer des cartes. Bref, un jeu qui une fois terminé n’aura plus grand intérêt et vous allez pouvoir jeter la boîte.

pandemic_legacy_avis_02.png

Pandemic Legacy se complète au terme de 12 parties avant de pouvoir lire la carte épilogue. Chaque partie représente un mois de l’année durant lequel vont se dérouler des événements. Le premier mois est grosso merdo une partie classique de Pandemic. Rappel des faits pour celles et ceux qui ne connaissent pas. Le but commun des joueurs est de trouver les remèdes de 4 maladies qui sévissent à travers le globe, et pour cela il faudra qu’un joueur défausse 5 cartes de la couleur de la maladie dans une station de recherche. S’il suffit d’avoir quelques cartes devant soit… facile ! Et bien non puisque les cartes ont une autre utilité : se déplacer rapidement vers la ville indiquée, construire une station de recherche. Les cartes sont importantes, vous n’en piochez que 2 à chacun de vos tours et les malades touchent toujours plus de villes… Ajoutez à cela la possibilité de voyager sur le plateau de ville en ville pour traiter les maladies ou encore le fait de devoir s’échanger des cartes pour finir une couleur. Entre timing serré, coordination des joueurs et collection de cartes, Pandemic a la réputation de ne pas être facile.

pandemic_legacy_avis_01.png

Lorsque nous avons commencé notre aventure, nous avions ce souvenir d’un jeu difficile dans lequel les maladies éclosent un peu partout sans que nous n’ayons le temps de contrôler tout cela. On a dû se mettre trop de pression car nous avons fini le jeu avec quasiment le score parfait à un objectif près. Pandemic représente un certain challenge pour des non initiés, surtout dans une configuration 3 à 4 joueurs. La pioche s'épuise moins vite et la répartition n'est divisée que par 2 lors de parties en duo. Peut-être que notre expérience de gros jeux Expert a joué en notre faveur, le gameplay étant basé sur une bonne gestion de votre main, l'utilisation judicieuse de vos actions et l'anticipation des propagations.

Certes facile mais le scénario offre de vrais rebondissements et la tension était palpable à partir du mois de mai jusqu’à la fin du jeu. Les parties ne cessent de se renouveler avec un joli twist au 2/3 de la campagne, même si nous le sentions venir. Nous n’avons pas été avares en « Waouw » ou « Comment va-t-on faire ? » en ouvrant certains compartiments scellés ou à la lecture de nouvelles règles. La possibilité de choisir des améliorations à la fin de la partie est une riche idée et donne le sentiment de toujours avancer. Pandemic Legacy offre tellement de choix et le résultat de vos parties influence de façon indélébile vos parties, chaque foyer aura donc vécu une expérience unique. Il n’est d’ailleurs pas tout à fait vrai que votre boîte devra finir dans la poubelle car on a trouvé qu’il était possible de jouer à la version classique en ignorant tout le contenu ajouté, il faudra faire fi des autocollants, etc.

pandemic_legacy_avis_03.png

Difficile d'en dire davantage sans spoiler quoique ce soit. En termes de sensations, l'aventure a été riche et intense. Il est frustrant de passer à côté d'un contenu spécifique car vous n'avez pas réussi la condition permettant de le débloquer mais il faut savoir jouer le jeu. On peut discuter du fait que Pandemic Legacy soit périssable, tout comme un Unlock ou un TIME Stories. Pour effectuer les 12 missions, nous avons mis une quinzaine d'heures, ce qui ne me choque pas en comparant avec la soixantaine d'euros que coûte la boîte.


ice-creams.png
Une sucrerie toute douce

Pandemic Legacy Saison 1 offre une belle aventure qui … ne durera qu'un temps ! Il en reste un souvenir agréable mais, à l'image de la boîte, périssable. Si l'aspect destructeur du Legacy et le fait que vous allez mettre le jeu à la poubelle une fois fini ne vous rebute pas, l'expérience est intense, pleine de surprises et relativement accessible en termes de mécaniques.

ice-creams.png
Une sucrerie toute douce

Pandemic Legacy Saison 1 offre une belle aventure qui … ne durera qu'un temps ! Il en reste un souvenir agréable mais, à l'image de la boîte, périssable. Si l'aspect destructeur du Legacy et le fait que vous allez mettre le jeu à la poubelle une fois fini ne vous rebute pas, l'expérience est intense, pleine de surprises et relativement accessible en termes de mécaniques.


Aucun meeple sauvage n'a commenté ici !