[Avis] Au Creux de ta Main, l'excellente surprise

le dimanche 24 janvier 2021 par Tinou
5 J'aime(s)

Alors que nous n’arrivons plus à compter les extensions pour Dixit sur les doigts d’une main, que vous connaissez sûrement les meurtriers de Mysterium par coeur et que vous trouvez les contraintes de Muse un peu trop faciles, vous vous êtes lassés des jeux basant leur gameplay sur l’interprétation d’images. Un genre qui ne sait plus forcément créer la surprise aux yeux d’un grand public nageant en terrain connu. Et voilà que La Boite de Jeu sort un énième jeu du genre : Au Creux de ta Main, une création de Timothée Decroix, illustré par Sabrina Miramon, Pauline Détraz, Gaël Lannurien et Umeshu Lovers.

au-creux-de-ta-main-avis.png

Au Creux de ta Main met face-à-face plusieurs équipes de deux joueurs au sein desquelles ces derniers vont devoir se faire deviner deux cartes illustrées. Pour le moment, on est sur du classique. Si Dixit se joue à l’aide d’un seul mot (1 bloc Patrice!) et si Mysterium joue sur l’association d’images, Au Creux de ta Main vous propose de faire ressentir à votre coéquipier une illustration à l’aide d’objets. What ?!

Premier bon point puisque l’originalité est là, on sent un réel travail de conception de la part de l’auteur. Le processus est complexe et amène toute la profondeur au jeu. Tout d’abord, le joueur faisant deviner doit décider quel(s) aspect(s) de la carte se prête(nt) le mieux à l’expérience. Focaliser un détail peut être facile mais va demander un travail d’observation, d’analyse et de mémoire considérable au coéquipier devant interpréter le mime. Ensuite vient le choix, du ou des objets servant au mime, qui se doit d’être pertinent. Puis vient la réalisation du souvenir dans la paume de votre coéquipier, soumise à des règles spécifiques : pas de bruitage, aucun contact avec votre main, et enfin, l’obligation pour le coéquipier de fermer les yeux. « Ah ! » (cc Denis Brogniart). Ce n’est pas tout puisque cette séquence vous allez devoir la répéter une deuxième fois, tout cela pour finir par la nécessité pour l’interpréteur de retrouver – dans l’ordre – vos deux cartes dans un pool de huit, corrompu par les adversaires.

au-creux-de-ta-main-avis-002.png

J’ai tenté, par l’écrit, de faire un texte bien compact, intense, afin de coller au poids que l’on ressent lors des premières parties. On se dit qu’on y arrivera jamais, surtout quand – véridique anecdote – on pioche lors de notre première partie, un ticket de loterie à faire deviner… Après quelques parties, il y a une prise de conscience qui s’opère : il faut arrêter de jouer à Au Creux de ta Main comme à un Dixit ou un Mysterium. Le jeu vous propose une toute autre gymnastique, ou plutôt un parcours intellectuel qui va vous faire réfléchir d’une manière différente au fur et à mesure des parties. On assiste à un éveil qui a quelque chose de terriblement poétique et beau.

Au début, vous allez chercher à utiliser des objets qui ont la même forme, le même poids que les « choses » (objets, personnes, animaux) illustrées. Sauf que lorsque, les yeux fermés, on vous pose juste les objets dans la main, c’est compliqué de comprendre ce que le coéquipier essaye de nous faire comprendre. Vous savez que ça arrive quand, une fois le mime terminé, votre coéquipier se met à rire nerveusement avec un rictus de peur au coin des lèvres… On va alors commencer à exercer des pressions, ici et / ou là, un certain nombre de fois. On va faire circuler un objet parmi d’autres statiques, la notion de mouvement apparaît alors ! Petit à petit, on se rend compte qu’on ne cherche plus à faire deviner des « choses » mais plutôt des actions, des verbes ou même des scènes entières.

Puis, privé de la vue, notre sens du toucher va prendre le dessus, quelque soit notre rôle. On ne va plus réfléchir uniquement en termes de formes ou de mouvements car nous allons également introduire la notion de sensations. Une carte avec un bateau en pleine tempête ? Pourquoi ne pas utiliser le chiffon afin de le faire glisser de manière répétée et frénétique sur la paume pour lui faire ressentir le déferlement des vagues ? La seule et unique question qui se posera alors sera : Comment faire comprendre, ressentir, cette sensation à l’aide des onze objets mis à ma disposition ? Ces derniers sont de tailles, poids mais surtout textures différentes.

A cet effort d’imagination s’ajoute l’analyse du ou des détails à faire deviner. Il va falloir être précis pour que le coéquipier puisse retrouver les deux cartes mais si votre mime est trop facilement interprétable par les adversaires, ils vont trouver des cartes qui correspondent afin de « pourrir » le pool. Comme tout jeu du genre, il y a forcément des similarités entre les cartes et une interprétation est personnelle, subjective. Au Creux de ta Main fait également appel à votre mémoire car se remémorer les deux souvenirs et toutes les manipulations est plus complexe qu’une analyse à partir d’un mot comme dans un Dixit. Une pirouette de l’esprit qui n’est pas étrangère au thème proposé par Timothée Decroix.

au-creux-de-ta-main-avis-003.png

Au Creux de ta Main vous fera revivre les souvenirs de Léon, personnage principal dont chacune des 84 cartes du jeu retrace un moment de sa vie. L’Enfant (le joueur faisant le mime) cherche donc à se faire remémorer à son Grand-Père (l’interpréteur) des souvenirs. Et voilà pour la partie narrative. Je ne vais pas parler de déception car le terme est trop fort mais devant tant d’originalité, tant d’intelligence dans la conception d’un cheminement de l’esprit, je m’attendais à être surpris davantage par l’aspect narratif. Au Creux de ta Main, en dehors de sa mécanique, « n’enrobe pas » son voyage inter-générationnel dans quelque chose de plus costaud. Une trame plus solide en guise de fil conducteur aurait été bienvenue pour lier ses 84 sublimes cartes.

Un mot sur celles-ci, n’oublions pas que c’est le coeur du jeu. Les illustrateurs ( Sabrina Miramon, Pauline Détraz, Gaël Lannurien et Umeshu Lovers) n’y sont pas allés par quatre chemins pour nous perdre dans des détails, nous faire voyager et plonger dans différents univers. J’aime beaucoup le fait que les illustrations soient sujettes à de multiples interprétations / analyses tout en représentant dans la grande majorité des cas des souvenirs réalistes. Le jeu ne s’enferme pas dans un WTF ésotérique où seuls les perchés peuvent trouver un sens inattendu.

Ajoutez à tout ceci une variante deux joueurs qui se joue en coopération, la possibilité de corser l’expérience de jeu dans une variante experte avec des contraintes (utiliser au moins 3 objets, au moins tel objet, ne mimer que sur les doigts, etc) et vous obtenez le meilleur du jeu du genre sur le marché à l’heure actuelle. D’autant plus que quelque soit la configuration en termes de joueurs, vous passerez un moment agréable puisque le jeu appelle au dialogue entre râleries et auto-satisfaction proclamée de manière très audible !

au-creux-de-ta-main-avis-004.png

ice-creams.png
Une sucrerie toute douce

Originalité, rejouabilité et convivialité sont les maîtres mots qui caractérisent Au Creux de ta Main. La courbe de progression impressionne, il est incroyable de voir à quel point on arrive à mettre au point un cheminement intellectuel pour ne plus faire deviner des « choses » mais des émotions à travers le toucher. Que ce soit en famille, en duo ou entre joueurs experts, Au Creux de ta Main est un très bon moyen de passer un agréable moment !

ice-creams.png
Une sucrerie toute douce

Originalité, rejouabilité et convivialité sont les maîtres mots qui caractérisent Au Creux de ta Main. La courbe de progression impressionne, il est incroyable de voir à quel point on arrive à mettre au point un cheminement intellectuel pour ne plus faire deviner des « choses » mais des émotions à travers le toucher. Que ce soit en famille, en duo ou entre joueurs experts, Au Creux de ta Main est un très bon moyen de passer un agréable moment !


Caro | 25 Jan 2021

Merci pour cette belle description ! Elle donne envie de tester. Alors que ce jeu ne m'attirait pas du tout !